328 – Redéfinir ses limites

Et voilà, un challenge accepté et terminé.

Ce qui est intéressant dans un marathon, c’est ce moment, délicat, où votre corps voudrait s’arrêter, mais où votre esprit sait qu’il ne reste « que » 12 km et qu’il faut continuer.

La fatigue est présente, les crampes s’enchaînent, l’esprit déraille un peu, mais finalement, on y arrive et on ressort tellement grandi de cette expérience !

Mes limites ne sont pas celles que je croyais 😉

328 – Redéfinir ses limites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *